Le Prix Maintenon

Menu
Menu
Logo Prix Maintenon

Le Prix Maintenon

Une vie et des poussières, Valérie Clo

« Je sais bien que les vieux, on n’a pas envie d’en entendre parler, encore plus ceux qui vivent dans [des Ehpad]. (…) Je ne peux pas m’empêcher de voir, au-delà de leurs rides, le jeune homme ou la jeune fille qu’ils ont été et la longue histoire qui les habille ».

Ce livre est le recueil des pensées de Mathilde, dame dynamique et vive de quatre-vingt-quatre ans, placée dans un Ehpad. Sur un carnet offert par son aide-soignante préférée, avec laquelle elle tisse des liens quasi filiaux, défilent les confidences de cette patiente « comme les autres » : les anecdotes croustillantes sur ses congénères à la personnalité bien trempée ou sur les visites de ses enfants, s’entremêlent avec les souvenirs plus ou moins lointains d’une vie nourrie d’épreuves et de joies.

Jour après jour, Valérie Clo nous plonge dans le quotidien d’une personne à laquelle on s’identifie volontiers, et nous interroge sur la fugacité de la vie et l’approche de son crépuscule.

Elle bouleverse notre vision de nos aînés, acceptant avec soumission leurs derniers jours dans un environnement presqu’irréel, faisant remonter leurs plus profondes blessures, les cicatrices laissées par le temps, mais aussi leurs plus grandes victoires sur eux-mêmes et sur leur passé.

À travers les notes de ce journal intime, elle fait côtoyer la fragilité de ces personnes – fébrilité physique et psychique pour certains – avec leurs forces immanentes : la sagesse, la lucidité, la sérénité et la jeunesse d’esprit de ceux qui ne se voient pas vieillir et continuent à rêver pour eux et pour leur entourage. 

Elle nous identifie à ces personnes qui hier encore jouaient avec les ombres au-dessus de leur lit, dansaient leur jeunesse et voyageaient au bout du monde, et qui se retrouvent aujourd’hui isolées dans une chambre et un parc, avec pour seuls compagnons le bagage de leurs souvenirs et les soignants compatissants.

Écrit dans un style direct, plein d’optimisme et de réalisme, se lisant à la vitesse d’un éclair en raison de la brièveté des chapitres, ce livre provoque à la fois des éclats de rire – avec les situations cocasses des pensionnaires originaux – et des larmes, quand on suit l’enfance de Mathilde, traumatisée par la guerre, la déportation de ses parents, et l’impact de ces événements sur sa vie d’enfant et d’adulte.

Une vie et des poussières est une invitation à changer notre regard sur « les vieux », qui gardent la fraîcheur de leur jeunesse et ont leur rôle à jouer auprès des générations suivantes. Un regard d’humanité, d’humilité et d’admiration sur eux et sur les soignants consciencieux, témoins de leurs derniers instants.

Elinor Dartois

Valérie Clo, Une vie et des poussières, Editions Buchet-Chastel, 2020, 240 pages

 


Retour à la liste